Au Tchad, l’Association Guéra Touristique tient le pari du 5e Festival des cultures nomades de Mongo

Ouverte hier dimanche 29 décembre, la 5e édition du Festival des cultures nomades de Mongo réunira, jusqu’au 31 décembre, touristes, curieux et amoureux de la culture arabo-tchadienne.

C’est le village touristique de Termel, dans la province de Guéra, au centre du Tchad, qui sert de cadre aux manifestations du Festival des cultures nomades de Mongo. Pour la 5e fois consécutive, ce festival, rassemblant les éleveurs et les agriculteurs de culture peule, arabe et hadjarai, anime cette période de fin d’année au Tchad, en proposant des danses traditionnelles, des courses de chevaux, des concours gastronomiques ou des découvertes de contes.

Découvrir le compte Facebook du Festival des cultures nomades de Mongo

Cette 5e édition a été lancée en présence du préfet de Guéra, Tom Dillo Hadjar, du président de l’Association Guéra Touristique, Hassane Abdoulaye Moussa, et de plusieurs invités. Manifestation hautement touristique, le Festival des cultures nomades de Mongo a encore drainé du monde, cette année, avec la participation de nombreux touristes francophones qui se sont ajoutés aux Tchadiens venus participer à la grande messe de promotion des valeurs culturelles tchadiennes et arabes nomades.

Ce festival est une initiative de Guéra Touristique, une association créée en 2016 pour promouvoir le tourisme solidaire et l’écotourisme dans les provinces du Guéra, de Batha, de Salamat, et de l’Ennedi, par la mise en valeur du patrimoine paysager et culturel de ces provinces. Ladite association contribue également au développement économique et social de la province du Guéra par la mise en place de micro-projets.

Le festival des cultures nomades de Mongo constitue, aujourd’hui, un événement majeur permettant de porter la lumière sur la province de Guéra et ses nombreuses richesses touristiques.