Au moins 47 migrants ouest-africains meurent en voulant rallier les Canaries


Lecture 2 min.
Naufrage migrants
Naufrage migrants

Au moins quarante-sept personnes, tous originaires d’Afrique de l’Ouest, ont péri en mer, en tentant de rejoindre les iles Canaries, lors d’une tentative d’immigration clandestine.

Ils sont au moins quarante-sept migrants, tous originaires de pays d’Afrique de l’Ouest, notamment de la Côte d’Ivoire, de la Guinée, du Mali, de la Mauritanie et du Sénégal, à avoir perdu la vie au milieu de l’océan Atlantique, alors qu’ils tentaient de rejoindre les iles Canaries.

Leur embarcation de fortune, qui dérivait depuis treize jours dans les eaux, avec à son bord 54 personnes, a fini par s’échouer sur les côtes mauritaniennes. Seules 7 d’entre les migrants ont survécu à ce nouveau drame.

Le récit des rescapés est poignant, car il a été indiqué que durant les treize jours de dérive, aucun des bateaux rencontrés n’a voulu leur porter secours. « Nous avons rencontré des bateaux, mais aucun ne nous a aidés, et petit à petit mes compagnons mouraient », a témoigné un des survivants, qui a détaillé que « 17 femmes et cinq enfants », faisaient partie des personnes à bord de l’embarcation.

Selon Helena Maleno, fondatrice de l’ONG Caminando Fronteras, la dérive a été causée par une panne de moteur, précisant que l’épuisement des réserves d’eau et de nourriture a été la principale de la mort des migrants. Parmi les sept survivants de l’embarcation, trois ont fini à l’hôpital. Les autres étant entre les mains de la police en attente de leur expulsion.

Depuis le début de l’année 2021, plus de 370 personnes ont perdu la vie dans l’océan Atlantique en tentant de rejoindre les iles Canaries, selon des chiffres de l’Organisation internationale de la migration.

Avatar photo
Une plume qui balance entre le Sénégal et le Mali, deux voisins en Afrique de l’Ouest qui ont des liens économiques étroits
Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter