Au chevet de Brahim Ghali, Abdelmadjid Tebboune remercie l’Espagne


Lecture 2 min.
Abdelmadjid Tebboune au chevet de Brahim Ghali
Abdelmadjid Tebboune au chevet de Brahim Ghali

Actuellement admis dans un hôpital militaire d’Alger, depuis son retour d’Espagne, au petit matin du mercredi 2 juin, le chef du Front Polisario, Brahim Ghali, a reçu la visite du Président algérien, Abdelmadjid Tebboune, accompagné du général Saïd Chengriha, chef d’état-major de l’armée algérienne.

Quelques heures après son arrivée en Algérie, le chef du Front Polisario, Brahim Ghali, a reçu la visite du Président algérien Abdelmadjid Tebboune. Ce dernier est venu lui souhaiter la bienvenue à Brahim Ghali qu’il considère comme un « Algérien ». « Tu es dans ton pays, tu es chez toi. Le général et moi sommes contents que ton état de santé se soit amélioré », a déclaré Abdelmadjid Tebboune.

« Notre visite est un devoir. Votre comparution devant la justice espagnole a montré que la République arabe sahraouie, est une république de droit respectueuse de la loi », a indiqué Abdelmadjid Tebboune. « Je me sens mieux et bientôt je serai sur le terrain », a répondu Brahim Ghali à qui il a toutefois été conseillé de se « reposer d’abord ».

Le Président algérien, Abdelmadjid Tebboune, devant les caméras de la télévision publique algérienne, a aussi remercié l’Espagne qui a spontanément accepté de soigner Brahim Ghali, qui est encore très affaibli et va donc « poursuivre sa convalescence » dans cet hôpital militaire algérien.

Le leader du Front Polisario Brahim Ghali est rentré précipitamment d’Espagne, seulement 12 heures après sa comparution, le 1ᵉʳ juin, devant la Haute cour nationale. Le dirigeant du était entendu pour torture, viol et enlèvement. Des accusations que le chef séparatiste sahraoui a nié en bloc.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter