Attentats en Tunisie et en France : une coïncidence?

La Tunisie et la France ont été toutes les deux frappées, ce vendredi, par des attentats sanglants. Est-ce une coïncidence ?

Ce vendredi 26 juin est particulièrement sombre pour la France et la Tunisie. Les deux pays ont été respectivement frappés par des attentats sanglants. En France, en Isère, une personne a été tuée dans la matinée dans une attaque commise contre l’usine de gaz Air Product. Le corps de la victime a été retrouvée décapitée et sa tête accrochée à un grillage. Il s’agirait d’un chef d’une entreprise locale. Le suspect principal, a été interpellé. Il se nomme Yassine Salhi. Agé de 33 ans, il est marié et père de trois enfants. Ce livreur de profession est connu des services français de police et aurait des liens avec des mouvements salafistes.

En Tunisie l’attentat a particulièrement été meurtrier. Au moins 27 personnes sont mortes et six autres blessées dans une attaque terroriste, devant deux hôtels à Sousse, selon le porte-parole du ministre de l’Intérieur Mohaled Ali Alraoui. Tout a commencé lorsque des coups de feu ont éclaté entre des hommes armés et les forces de l’ordre, ce vendredi 26 juin 2015, sur la plage devant un ou deux hôtels situés dans la zone touristique de Sousse. Le bilan pourrait bien s’alourdir. Les autorités tunisiennes indiquent qu’il y aurait des touristes parmi les victimes, sans donner de nationalité. Un insurgé figure parmi les personnes tuées. Le deuxième est en fuite.

Le tourisme tunisien sérieusement menacé

La Tunisie est une fois de plus confrontée au terrorisme, ce qui risque d’atteindre de plein fouet le secteur du tourisme. A tout juste deux mois après l’attaque du musée Bardo, à Tunis, qui a fait 22 morts, dont 21 touristes étrangers. L’attaque a été revendiquée par l’organisation de l’Etat islamique. Au moins une cinquantaine de personnes soupçonnées d’être à l’origine de l’attaque avait été interpellées. A l’international, le monde entier avait condamné l’attentat du musée de Bardo.

Paris avait de son côté été en tête de la marche. François Hollande s’était même déplacé à Tunis lors de la marche républicaine contre le terrorisme organisée le 18 mars. « La place de la France, c’était d’être ici représentée et c’était mon rôle d’y venir, parce que la Tunisie a été frappée par un acte de terrorisme comme la France l’avait été », avait déclaré François Hollande à l’issue de la grande marche, ajoutant que « tout le monde est concerné par le terrorisme ».

Ce vendredi, la France et la Tunisie ont été frappées, quasi-simultanément par des attentats meurtriers. Un coup dur pour les deux pays qui ont les mêmes défis à relever : combattre le terrorisme sous toutes ses formes. Y a-t-il une lien entre ces deux actes terroristes ? Pour le moment, aucun lien n’a été établi entre les deux attentats.