Attentats de Paris et Bruxelles : un Belgo-Marocain principal donneur d’ordre ?

Oussama Atar, alias Abou Ahmad, un Belgo-Marocain de 32 ans connu des services antiterroristes belges, serait un commanditaire des attentats de Paris et Bruxelles.

On en sait un peu plus sur les attentats de Paris et Bruxelles. En effet, Oussama Atar, alias Abou Ahmad, un Belgo-Marocain de 32 ans, bien connu des services antiterroristes belges, serait un commanditaire de ces attaques.

Selon des informations confirmées par un journaliste de « Complément d’enquête », ce francophone haut placé au sein du groupe Etat islamique (EI) aurait imaginé, puis orchestré depuis la Syrie, les tueries de Paris et Saint-Denis du 13 novembre 2015, mais également celle de Bruxelles, le 22 mars 2016.

Ce mardi 8 novembre 2016, dans « Complément d’enquête », le magazine de France 2, des proches du dossier assurent que ce mystérieux donneur d’ordre serait Oussama Atar, un Belgo-Marocain de 32 ans, bien connu des services de police. Il est notamment le cousin des frères El Bakraoui, deux logisticiens des attentats du 13 novembre par ailleurs auteurs de l’attaque dans Bruxelles.

Ce sont les investigations menées par six juges d’instruction français qui ont permis de reconstituer ce projet terroriste sans précédent. Selon les informations confirmées par « Complément d’enquête », les services de lutte antiterroriste belges sont parvenus à la conclusion qu’Abou Ahmad et Oussama Atar ne sont qu’une seule et même personne.

Oussama Atar est bien connu des services de police. Interpellé en février 2005 en Irak, il avait été condamné à dix ans de prison pour avoir franchi illégalement la frontière entre la Syrie et l’Irak. Emprisonné dans plusieurs établissements pénitentiaires, il a fait un passage par la prison d’Abou Ghraib, rouverte par les Américains, et dans celle de Camp Buca, où il aurait croisé la route d’Abou Bakr Al-Baghdadi, calife auto-proclamé de l’Etat islamique.

Le rôle d’Oussama Atar met en lumière des liens familiaux dans cette cellule terroriste. Ses cousins, les frères Ibrahim et Khalid El Bakraoui, logisticiens des attentats du 13 novembre, se sont fait exploser dans la capitale belge. Son petit frère, Yassine Atar, sera, lui, interpellé quelques jours après ce double attentat, en possession d’une clé de l’appartement de Schaerbeek ayant servi de planque aux terroristes.