Attentats à Bruxelles : à la traque de Mohamed Abrini, ami d’enfance de Salah Abdeslam

Les polices belges et françaises, qui ont procédé à de nombreuses arrestations suite aux attentats de Bruxelles, sont à la traque d’un certain Mohamed Abrini, ami d’enfance de Salah Abdeslam.

L’enquête sur les attentats de Bruxelles, qui ont une très grande corrélation avec ceux de Paris, avance. Il reste au moins trois hommes dans la nature, notamment deux qui ont participé aux attentats de Bruxelles du 22 mars qui ont coûté la vie à 31 personnes et blessé 300 autres, mais aussi Mohamed Abrini, qui se trouve être l’ami d’enfance de Salah Abdeslam, qui est très activement recherché.

Le réseau qui a commis les attentats de Paris et de Bruxelles est-il en voie d’être anéanti ? Tout porte à le croire et c’est même l’avis du chef de l’Etat français, François Hollande. Quatre jours après les attentats de Bruxelles, les polices belges et françaises ont découvert l’existence d’une cellule commune terroriste entre les deux pays. Le 24 mars, les autorités françaises ont déjoué de justesse un attentat en interpellant Reda Kriket, soupçonné d’être prêt à passer à l’action et condamné à 10 ans de prison en juillet 2015 à Bruxelles dans un procès de filière djihadiste en Syrie.

Ce vendredi 25 mars 2016, une opération coup de poing a permis l’arrestation de trois suspects dans les communes bruxelloises de Schaerbeek, Saint-Gilles et Forest. Seulement, il reste au moins trois hommes dans la nature, notamment deux qui ont participé aux attentats de Bruxelles du 22 mars qui ont coûté la vie à 31 personnes et blessé 300 autres, mais aussi Mohamed Abrini. Ce dernier, qui est très activement recherché, se trouve être l’ami d’enfance de Salah Abdeslam.