Attentat en Tunisie : « Aucune victime française identifiée », rassure Laurent Fabius

Au lendemain de l’attentat qui a fait 39 morts en Tunisie, le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a tenu à rassurer qu’il n’y avait « aucune victime française identifiée ».

« A ce stade, il n’y a aucune victime française identifiée », suite à l’attentat qui a frappé la Tunisie, vendredi, et qui a fait 39 morts. C’est ce qu’a indiqué le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius, ce samedi 27 juin 2015, à l’issue d’un conseil restreint à la présidence de la République française.

Laurent Fabius, qui insiste qu’il faut « rester très prudent » par rapport aux Français qui pourraient être touchés par cet attentat, a annoncé la tenue d’une réunion avec les tour operators, en début d’après-midi, au ministère des Affaires étrangères. Et d’ajouter : « nous leur avons demandé de rapatrier tous les Français qui souhaiteraient être rapatriés et nous allons veiller à cela ».

Depuis vendredi soir, ils ont été nombreux à chercher à quitter la Tunisie. Parmi ces touristes, des Britanniques, des Irlandais, des Allemands entre autres. En effet, plus de dix vols étaient affichés au départ de l’aéroport d’Enfidha, à destination de Manchester, Bruxelles, Londres, Amsterdam et Saint-Pétersbourg. Et ce samedi, l’aéroport d’Enfidha est encore pris d’assaut par les touristes qui veulent à tout prix quitter ce pays qu’ils pensent à la portée de n’importe quelle attaque djihadiste.

Dans la nuit de vendredi à samedi, l’organisation Etat islamique a revendiqué cette attaque meurtrière de Sousse, en Tunisie, qui a fait au moins 39 morts. Vendredi soir, le Premier ministre tunisien, Habib Essid, avait pourtant indiqué que «?les nationalités des morts, il y a, en majorité, des Britanniques. Et des Allemands, et des Belges, et des Français?».

Pour le moment, dix des 39 morts ont été identifiés. Selon Naoufel Somrani, directeur des services d’urgence du ministère de la Santé, « dix cadavres ont été identifiés sur les 39 : huit Britanniques, une Belge et un Allemand ».