Attentat de Bamako : l’un des suspects abattu

Les forces spéciales des services de renseignements du Mali ont affirmé avoir abattu ce vendredi à Bamako l’un des auteurs présumé de l’attentat du samedi 7 mars, qui a fait cinq morts dans la capitale.

L’un des suspect de l’attentat de Bamako a été abattu ce vendredi, ont annoncé les forces spéciales des services de renseignements du Mali. « Lors d’un assaut lancé ce matin, l’un des auteurs du crime terroriste de samedi dernier a été tué. Il n’a pas voulu se rendre », a déclaré le numéro 2 des forces spéciales. Selon cet autre responsable des forces de sécurité maliennes, « nous avons localisé l’individu dans un quartier populaire de Bamako. Il est originaire du nord. Il s’était rasé la tête ».

L’attentat de Bamako a fait au moins cinq morts, dont un Français, deux Maliens et un Belge. La fusillade a eu lieu dans un restaurant de la capitale malienne, Terasse, dans la nuit de vendredi à samedi, un peu après minuit. Une attaque qui a provoqué la panique dans la capitale malienne.

De son côté, le Président malien a tenté de rassurer la population dans un discours à l’occasion de la journée internationale de la femme : « Nous sommes debout, nous sommes sereins, nous ne sommes pas dans la peur, il n’y a pas de psychose, ils ont échoué et ils échoueront. Ils ne nous feront pas peur ! Nous disons non, non et non à cette forme qui n’a rien, absolument rien d’islamique. Et ceux qui ont osé le revendiquer, ils le payeront au plus cher ».

Le président va encore plus loin, en qualifiant les auteurs de l’attentat de personnes inhumaines : « Sont-ils des hommes, ceux-là qui mettent des cagoules pour commettre l’innommable, l’indicible ? Non, ce nom d’homme, je préfère le réserver à ceux qui le méritent. Ces lâches, en rampant comme des reptiles nocturnes, ont été cette fois-ci un peu trop loin. Que personne n’ait peur, c’est cela qu’ils recherchent. Le terrorisme, c’est ça. La terreur ? Non ! »