Attentat à Garissa au Kenya : l’un des assaillants identifié

Quatre jours après l’attentat meurtrier à l’université de Garissa au Kenya, un des assaillants a été identifié. Il s’agit d’un jeune Kényan d’ethnie somali.

Au lendemain de la célébration de Pâques au Kenya, endeuillée par l’attaque meurtrière d’étudiants de l’université de Garissa, l’enquête se poursuit et a permis d’identifier l’un des responsables. Il s’agit d’un jeune Kényan d’ethnie somali, selon les autorités kényanes. Ces dernières ont annoncé, ce lundi, avoir identifié l’un des quatre responsables de l’attaque de l’université de Garissa. Son corps a été retrouvé à l’issue de 16 heures de fouilles, c’est un jeune Kényan d’ethnie somali, diplômé en droit et selon certains témoignages, promis à un brillant avenir.

L’un des assaillants Abdirahim Abdullahi, est originaire de la région de Mandera, située dans l’extrême nord-est du Kenya, frontalière de la Somalie, selon le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Mwenda Njoka. Son père avait signalé aux autorités kényanes la disparition de son fils qu’il soupçonnait de s’être rendu en Somalie. Abdirahim Abdullahi n’avait plus donné signe de vie à ses proches depuis 2013.

L’identification des corps des victimes ainsi que des trois autres responsables de l’attentat se poursuit à la morgue de Nairobi ou auprès de la Croix-Rouge. Plusieurs Kényans sont dans l’attente de savoir ce qui est arrivé à leurs proches.

L’université de Garissa, à l’est du Kenya , a été la cible d’une attaque à l’aube, le 2 avril dernier . Une attaque qui a fait 148 victimes dont 142 étudiants. Selon le ministère de l’Intérieur, un des agresseurs a été arrêté alors qu’il tentait de fuir. Cette attaque a été immédiatement revendiquée par les islamistes shebab.