Attaque évitée dans le Thalys : vers un renforcement de la sécurité dans les trains

Les ministres européens des Affaires intérieures et des Transports ont annoncé, ce samedi, une série de mesures visant à renforcer la sécurité à bord des trains, une semaine après l’attaque évitée dans le Thalys reliant Amsterdam à Paris.

Alors que Ayoub El Khazzani, auteur de l’attaque avortée du Thalys reliant Amsterdam à Paris, le 22 août dernier, est en détention provisoire, les ministres européens des Affaires intérieures et des Transports, lors d’une réunion à Paris, ont annoncé plusieurs mesures prise dans le but de renforcer la sécurité des trains, notamment que la généralisation de billets nominatifs et le renforcement des patrouilles dans les trains.

L’attaque d’Ayoub El Khazzani a remis en cause la sécurité dans les trains parisiens. Conscients qu’il fallait mettre en place de nouvelles mesures, les ministres européens ont prévu de généraliser des billets nominatifs à l’ensemble des trajets transfrontaliers de longue distance à destination de la France. Une mesure qui a déjà fait ses preuves pour les Eurostar vers le Royaume-Uni.

Les ministres prévoient également le renforcement des patrouilles multinationales et les contrôles de bagages dans les gares ainsi que les trains. Le ministre français de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, a précisé que « des contrôles coordonnés et simultanés entres Européens sur des trajets ciblés sont également indispensables dans les transports ». Une mesure qui vise à éviter que les passagers pénètrent dans les trains avec des armes ou autres objets contondants.

Le renseignement en question

Ayoub El Khazzani faisait l’objet d’une fiche de sécurité en France après que l’Espagne ait donné son signalement. Les Européens souhaitent désormais renforcer leur coopération en matière de renseignement et de police. Ils devraient autoriser les polices ferroviaires à consulter le fichier des passagers voyageant dans chaque train. Pour ce faire, ils souhaitent se baser sur la base de données européenne Passenger Name Record contenant des informations détaillées sur l’ensemble des passagers transitant par les aéroports européens. Cette base de données a été bloquée depuis 2011 faute d’adoption au Parlement européen.

En outre, les ministres européens lancent un appel à la Commission afin de renforcer la législation européenne sur les armes et à intensifier les échanges de renseignements entre pays. Bernard Cazeneuve a appelé les Etats membres de l’espace Schengen à « insérer, de manière systématique, dans le système d’information Schengen, le nom des personnes suspectées d’être djihadistes ».

Le 22 août dernier, Ayoub el Khazzani pénètre dans le Thalys Amsterdam-Paris dans le but de commettre une attaque. Fâce à l’intervention de passagers, le pire a pu être évité. Selon lui, il aurait seulement voulu braquer les passagers et demander une rançon. Placé en garde à vue après les faits, il a été mis en examen pour tentatives d’assassinats.