Attaque de Strasbourg, Près de 1000 agents à ses trousses : Chérif Chekatt, l’homme le plus recherché de la planète

Chérif Chekatt, présumé tueur de Strasbourg

La traque de l’auteur de l’attaque à Strasbourg, Chérif Chekatt, s’intensifie. La France a déployé près d’un millier d’agents des forces de sécurité pour retrouver ce tueur à sang froid, faisant de cet homme d’origine algérienne, le plus recherché de la planète.

En France, d’importants effectifs de policiers et de gendarmes ont été mobilisés pour mettre la main sur le tueur de Strasbourg, Chérif Chekatt. Des moyens exceptionnels ont été déployés pour la traque de l’auteur de l’attaque. Un premier déploiement de plus de 60 membres des forces de l’ordre a d’abord été mobilisé, avant que des renforts soient ajoutés.

Policiers et gendarmes ont déclenché une traque pour arrêter celui qui vient d’endeuiller la France toute entière, en particulier, le monde entier en général, en frappant durant les préparatifs pour les festivités de Noël. Au moment où des contrôles sont effectués à la sortie de l’agglomération strasbourgeoise, les autorités françaises élargissent leur champ d’action, ouvrant même une enquête en Allemagne où le suspect aurait pu se rendre.

A lire : Originaire d’Algérie : qui est Chérif Chekatt, le gangster de Strasbourg ?

Une sortie du gangster par la Belgique n’est aussi pas écartée par les autorités françaises, qui ont déployé les moyens nécessaires pour pister le meurtrier, qui, au soir du 11 décembre 2018, a ouvert le feu à hauteur du marché de Noël de Strasbourg, faisant deux morts et une dizaine de blessés. Né en février 1989 à Strasbourg, de parents d’origine algérienne, le meurtrier, qui vivait rue Tite Live, dans la capitale alsacienne, était sans emploi.

Les informations fournies par le Procureur de Paris indiquent que Chérif Chekatt a un lourd passé judiciaire, pour avoir été condamné vingt-sept fois en France, en Suisse et en Allemagne, notamment pour violences et cambriolages. Chérif Chekatt est fiché S et a été emprisonné à plusieurs reprises.