Attaque dans le Thalys : l’enquête se poursuit, perquisition au domicile parental

La police espagnole a mené ce mardi une perquisition au domicile des parents d’Ayoub El Khazzani, auteur de l’attaque du Thalys le 21 août dernier à Algésiras, dans le sud de l’Espagne.

Alors que le jeune Marocain Ayoub El Khazzani, auteur de l’attaque dans le Thalys reliant Amsterdam à Paris, se trouve en détention, la police espagnole a perquisitionné ce mardi le domicile de ses parents à Algésiras, au sud de l’Espagne. La perquisition a eu lieu sur commission rogatoire de la France, elle a été réalisée par des agents du Commissariat général d’information, a précisé une source policière.

Les agents ont inspecté l’appartement familial du quartier d’El Saladillo à Algésiras, à une cinquantaine de kilomètres du Maroc, pays d’origine de la famille. « Les parents se sont déplacés au commissariat pour y être entendus, ils n’ont pas été interpellés », selon la source policière. La sœur d’Ayoub El Khazzani déjà entendue par la police française ne sera pas auditionnée par les autorités espagnoles.

Une dizaine d’agents et d’autres responsables ont participé à l’opération. Sur les images tournées par des télévisions espagnoles, on les voit repartir de la maison avec des boîtes en carton. C’est dans cette maison que le jeune Marocain a vécu avec ses parents jusqu’à son départ pour la France, en 2014. S’exprimant lors d’une interview accordée au quotidien El Mundo , le père d’Ayoub El Khazzani a estimé que son fils n’est pas un terroriste : « Je pense qu’il n’a pas été capable de faire une chose pareille. »

Ayoub El Khazzani muni de plusieurs armes a pris le Thalys le 21 août dernier. Il comptait selon ses dires braquer les passagers avant de demander une rançon. Il a été maîtrisé par des passagers alors qu’il sortait des toilettes. Placé en garde à vue, il a été inculpé la semaine dernière en France pour tentatives d’assassinats, association de malfaiteurs et détention d’armes en relation avec une entreprise terroriste.

Originaire du Maroc, Ayoub El Khazzani vit en Espagne depuis 2007. Condamné pour trafic de drogue, il a été signalé à la France par la police espagnole comme pouvant être potentiellement dangereux.