Athlétisme : les sœurs Dibaba dominent les 5000 mètres de Barcelone

La tentative de battre un record du monde des 5 000 m a été sans succès puisque la recordwoman du monde du 1 500 m, l’Éthiopienne Genzebe Dibaba, s’est contentée d’une victoire en 15’00 » devant sa petite sœur Anna Dibaba (16’02 ») et Esther Guerrero (16’03 »).

L’Éthiopienne Genzebe Dibaba est la détentrice du record du monde du 1 500 mètres (3min50sec) et détient le record du monde sur pas moins de sept distances (six en salle) et recherchait le record au marathon de Sifan Hassan sur 5 000 m de 14min44sec par rapport à l’année dernière. L’athlète a ouvert à une vitesse parfaite et a passé 2 km en 5min52sec, selon World Athletics, qui indiquait un temps d’arrivée de 14min40sec, mais le troisième kilomètre a été étalé sur 3min06sec et tous les espoirs de record ont dû être abandonnés.

Genzebe Dibaba a atteint la ligne d’arrivée à 15 heures et a dû se contenter de noter le meilleur du monde de l’année sur la distance, elle qui détient des records officiels depuis quelques années. Genzebe, 29 ans, était très heureuse que sa petite sœur, Anna Dibaba, 24 ans, sans aucune qualification, ait terminé deuxième le 16min02sec. « Félicitation Chérie. Je suis tellement heureuse pour toi et pour le grand progrès que tu avez fait après avoir travaillé dur. Tout mon amour pour ma petite sœur Anna », écrit Genzebe sur Instagram.

Hellen Obiri, champion du monde en titre du 5000 mètres, lors des deux derniers championnats et également champion du monde de terrain en titre, recherchait le record du marathon de 10 km de la compatriote kényane, Joyciline Jepkosgei, réalisé en 29min43sec par rapport à 2017.

Cependant, Obiri n’a pas eu de chance. Après moins d’un kilomètre, elle est tombée dans une pente et a heurté violemment l’asphalte. Elle a réussi tout de même à reprendre la course. Sauf que peu de temps après, elle a abandonné en raison d’une blessure. Obiri s’est battu en solo et a atteint le but après 30min53sec de course.