Assassinat de Sankara : 30 ans de prison requis contre Compaoré, 20 ans contre Diendéré


Lecture 2 min.
Blaise Compaoré, ancien Président du Faso
Blaise Compaoré, ancien Président du Faso

L’ancien Président du Burkina Faso, Blaise Compaoré, accusé d’être le principal commanditaire de l’assassinat de son prédécesseur, Thomas Sankara, encourt 30 ans de prison ferme, selon le réquisitoire du parquet militaire burkinabé qui est tombé ce jour.

Le réquisitoire du parquet militaire burkinabé est tombé, ce mardi 8 février 2022. L’ancien chef de l’Etat du Burkina Faso, Blaise Compaoré, qui a été accusé d’être le principal commanditaire de l’assassinat de son prédécesseur, Thomas Sankara, risque en effet 30 ans de prison ferme. Thomas Sankara avait été tué en même temps que douze de ses compagnons, lors d’un coup d’État mené en 1987.

Le Parquet militaire a demandé au tribunal militaire de reconnaître l’ancien Président, Blaise Compaoré, jugé par contumace, coupable « d’attentat à la sûreté de l’Etat, de recel de cadavre et de complicité d’assassinat ». Trente ans de prison ont également été requis contre le commandant de sa garde rapprochée, Hyacinthe Kafando, également absent à ce procès. Quant au présumé cerveau, Gilbert Diendéré, 20 ans de prison ont été requis à son encontre.

Plusieurs autres peines d’emprisonnement ferme, allant de trois à 20 ans, ont également été requises par le parquet militaire burkinabé contre cinq accusés. Par ailleurs, une autre peine de 11 ans avec sursis a été requise alors que le parquet a requis l’acquittement, pour trois accusés, estimant que les faits sont « non constitués ». Deux autres accusés ont été sauvés par la prescription.

Réagissant au réquisitoire du parquet militaire, Mariam Sankara, la veuve de l’ancien chef d’Etat burkinabé, regrettant certaines demandes d’acquittement contre des prévenus, a clamé que « ça fait des années que nous attendons. Nous avons entendu les réquisitions. On attend le verdict final ». A rappeler que Blaise Compaoré vit en Côte d’Ivoire, depuis qu’il a été chassé du pouvoir par la rue, en 2014.

A lire : Procès Thomas Sankara : Me Prosper Farama cloue Gilbert Diendéré

Avatar photo
Journaliste pluridisciplinaire, je suis passionné de l’information en lien avec l’Afrique. D’où mon attachement à Afrik.com, premier site panafricain d’information en ligne
Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter