Assassinat d’Aissatou Boiro : la Guinée encore sous le choc

L’assassinat vendredi par des hommes armés de la directrice du Trésor public Aissatou Boiro émeut la Guinée. Le président guinéen Alpha Condé s’est dit choqué par ce meurtre, assurant que les responsables seront sévèrement punis. Il a rendu visite à la famille de la défunte pour présenter ses condoléances. L’opinion publique guinéenne est très marquée par la mort de celle qui a mené une lutte sans merci contre la corruption et le détournements de fonds. Elle a été à l’origine d’un démantèlement d’un réseau qui tentait de détourner 13 milliards de Francs guinéens de la Banque centrale de la République de Guinée. Une affaire qui impliquait plusieurs cadres du Trésor public et lui a valu des menaces de mort. Au moins neuf personnes avaient été incarcérées grâce à l’action de cette femme au caractère bien trempé, alliant compétences et efficacité, selon ses pairs. Plusieurs organisations guinéennes des droits de l’Homme ont condamné cet homicide. Il réclame que les autorités fassent le nécessaire pour arrêter les responsables du crime et assurer la sécurité des Guinéens.