As M’Bengue, peintre-griot sur Internet

Un site à l’esthétique irréprochable pour un  » griot  » de la peinture : l’artiste As M’Bengue, africain et universel qui prouve qu’une fois de plus, l’art ne connaît pas de frontières.

 » Comme un griot, je dis beaucoup de choses dans ma peinture, sur l’amour, la vie, la mort, le désespoir, l’injustice « , explique As M’Bengue sur son site, véritable fenêtre ouverte sur son art et son univers, original et bigarré.

Pour découvrir ses toiles, on navigue au gré de sa biographie, de ses nombreuses expositions personnelles et de sa fréquente participation à des expositions collectives. D’Abidjan à Paris, de Mexico à Boston, en passant par Madrid, Ouagadougou, Dakar ou Miami, As s’est exposé – et imposé – aux quatre coins de la planète.  » As est culturellement profondément métis dans sa démarche planétaire. Un art universaliste qu’il prône et exécute sans se soucier d’où vient tel coup de pinceau ou telle couleur « , dit de lui le critique d’art Bouna Medoune Séye.

Qui poursuit :  » As travaille à Paris et son esprit est comme un astre qui rôde autour de l’univers des couleurs et de la bonté – vouloir partager couleurs et formes « . Des couleurs dominées par l’ocre et le marron, comme celles de sa terre natale, l’Afrique, et source première d’inspiration, rehaussée de touches de bleu. 49 de ses toiles sont visibles sur le site.

Voyages esthétiques

Ce dernier fait également accéder à la partie  » Voyages « , à l’esthétisme particulièrement réussi. Le peintre nous emmène au Burkina Faso ( » Des couleurs de terre d’où jaillissent des bleus qui ont l’éclat des feux de gaz rare en éternelle combustion « ), au Sénégal  » …surgissent les masques tribaux, les animaux des légendes, varans, antilopes… les fétiches « ) et à New York.

Bien que l’animation du site soit très réussie, on peut regretter la navigation, pas toujours évidente. Pour autant, l’art de As M’Bengue mérite à lui seul le détour.