Arrestation de plusieurs présumés terroristes en Mauritanie

La police mauritanienne a arrêté au cours des dernières 24 heures une dizaine d’islamistes, présumés terroristes proches de Al Qaida au Maghreb. Des attentats à la voiture piégée contre des édifices publics auraient été envisagés.

Une dizaine d’individus ont été arrêtés dans le cadre d’une rafle globale touchant les milieux islamistes radicaux affiliés à la branche régionale de Al Qaida au Maghreb arabe, suite à des renseignements faisant état de l’introduction en Mauritanie, à partir du Mali et du sud algérien, de groupuscules terroristes déterminés à commettre des attentats à la voiture piégée dans différents endroits abritant des édifices publics.

Certains parmi ces individus seraient connus des services de renseignements et avaient été arrêtés dans le cadre d’un coup de filet précédent ayant visé les milieux salafistes présumés terroristes, au mois de mai dernier.

Ainsi, en fin de semaine un impressionnant dispositif sécuritaire avait été déployé dans plusieurs quartiers de Nouakchott. Toutefois, dans de nombreux milieux, on reste relativement prudent par rapport à la thèse d’une probabilité d’attentats sur le territoire national.

Selon Isselmou Ould Moustapha, directeur de publication du journal « Tahalil« , considéré comme un des plus grands spécialistes du mouvement terroriste en Mauritanie, les dernières informations faisant état de l’imminence d’attentats terroristes relèvent d’une « manipulation » du nouveau pouvoir pour s’attirer la sympathie des occidentaux dans un contexte politique difficile.

Après le coup d’Etat militaire intervenu en Mauritanie le 6 août 2008, la branche régionale d’Al Qaida au Maghreb a proféré des menaces d’attentat contre la Mauritanie, rappelle-t-on.