Armement : Paris livre trois « Rafale » à l’Egypte

L’Egypte devrait recevoir, jeudi, trois nouveaux avions de combat Rafale français, selon un responsable français de l’ambassade du Caire.

La coopération militaire entre l’Egypte et le France semble au beau fixe. L’Egypte devrait recevoir trois nouveaux avions de combat Rafale français, a indiqué un responsable de l’ambassade de France au Caire, six mois après trois premières livraisons sur les 24 appareils commandés en février 2015. La télévision publique égyptienne a confirmé la livraison des trois nouveaux Rafales, jeudi.

Ce contrat signé entre les deux pays prévoyait un montant total estimé à 5,2 milliards d’euros, la livraison d’une frégate multi-missions FREMM du groupe naval français DCNS et de missiles. La frégate et les trois premiers Rafale ont été livrés en juillet 2015 à l’Egypte. En octobre 2015, l’Egypte et la France avaient finalisé l’achat des deux navires de guerre français Mistral du groupe DCNS dont la vente à la Russie avait été annulée par Paris, deux mois plus tôt, en raison de l’implication de Moscou dans la crise ukrainienne.

Il faut dire que la situation sécuritaire en Egypte est très critique depuis la chute de l’ancien Président Mohamed Morsi, issu de la confrérie des Frères musulmans, destitué le 3 juillet 2013 par Abdel Fattah al-Sissi, l’actuel chef de l’Etat égyptien. L’Egypte est en effet en proie à de nombreux attentats, visant en particulier les forces de sécurité, notamment dans la péninsule du Sinaï.

Ces attentats sont menés par des groupes armés qui affirment agir en représailles à la destitution de Mohamed Morsi, toujours placé en détention en attendant son procès.