Arche de Zoé : le Tchad réclame des dommages et intérêts

Dans une lettre datée du 7 octobre dernier, adressée à la Garde des Sceaux français, Rachida Dati, le Tchad réclame des dommages et intérêts, rapporte RFI. Il demande à la justice française de collecter les 6,3 millions d’euros que les membres de l’Arche de Zoé ont été condamnés à verser aux familles des 103 enfants tchadiens qu’ils tentaient d’enlever. La France a toujours refusé de s’acquitter de cette somme. Les six Français de L’Arche de Zoé, arrêtés en octobre 2007, avaient été rapatriés en France, puis amnistiés par la justice tchadienne.