Aqmi : l’extradition de Omar le Sahraoui pourrait aider à la libération des otages espagnols

L’extradition par Nouakchott de « Omar le Sahraoui » vers le Mali mardi dernier a été perçue comme un geste qui pourrait aider à la libération des otages d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), indique jeudi Maliweb. Omar Sid’Ahmed Ould Hamma, surnommé « Omar le Sahraoui » aurait enlevé trois Espagnols (Alicia Gamez, 39 ans, Albert Vilalta, 35 ans, et Roque Pascual, 50 ans) en Mauritanie le 29 novembre 2009 pour le compte d’Aqmi. Alicia Games, seule femme du groupe, a été libérée en mars, mais ses deux compagnons restent aux mains d’un groupe d’Aqmi dirigé par l’Algérien Mokhtar Belmokhtar, alias Belawar, qui avait payé « Le Sahraoui » pour les enlever.