AQMI : l’armée française détruit un convoi d’armes destinées au Mali

L’armé française a intercepté et détruit au nord du Niger un convoi de véhicules armés d’Al-Qaïda au Maghreb islamiste qui transportait des armes de la Libye vers le Mali.

L’armé française a intercepté et détruit au nord du Niger, selon un communiqué de l’Elysée fait ce vendredi, un convoi d’Al-Qaïda au Maghreb islamiste (AQMI). Ce convoi de véhicules armés d’AQMI transportait des armes de la Libye vers le Mali.

Dans un communiqué de ce vendredi, l’Elysée indique qu’ « en coopération avec les autorités nigériennes, les forces armées françaises ont de nouveau intercepté et détruit, la nuit dernière, au nord du Niger, un convoi de véhicules armés d’AQMI qui transportait des armes de la Libye vers le Mali ».

Cette intervention a eu lieu au lendemain d’attaques perpétrées contre les soldats de la Mission de l’ONU au Mali (MINUSMA). Ces derniers ont fait les frais, au péril de leur vie, d’attaques terroristes. En effet, après la mort, le 3 octobre dernier, de neuf soldats nigériens tués dans la région de Gao (au sud de Kidal), un Casque bleu sénégalais est mort, le 7 octobre, au camp de Kidal (dans le Nord-Mali).

Ce coup de filet coïncide avec la sortie du Président français François Hollande qui « réaffirme la détermination de la France à assumer toutes ses responsabilités dans la lutte contre les groupes armés terroristes qui menacent la paix et la sécurité, en Afrique comme au Moyen-Orient (…).

« J’ai demandé aux forces françaises, déployées pour appuyer les forces de sécurité des Etats du Sahel et la mission des Nations Unies au Mali, de poursuivre la traque des groupes armés terroristes responsables de ces attaques », a lancé le dirigeant français.