Après son ravage à Madagascar, le cyclone Freddy se dirige vers le Mozambique


Lecture 2 min.
Le cyclone Freedy
Le cyclone Freedy

Les côtes malgaches ont été violemment frappées par le cyclone tropical Freddy. Ce mercredi, les habitants de cette île de l’Océan Indien découvrent, avec stupeur, les ravages causés par cette catastrophe naturelle.

C’est mardi, vers les coups de 16H30 GMT, que le cyclone Freddy a touché terre à l’Est de ce pays d’Afrique Australe. Après avoir frappé dans la région de Mananjary, ville côtière de 25 000 habitants, le cyclone a poursuivi son chemin vers l’Ouest. Un premier bilan du BNGRC fait état de quatre personnes tuées au passage de ce puissant cyclone.

Seulement, « Freddy est toujours à Madagascar ». C’est ce qu’a révélé Faly Aritiana Fabien du Bureau national de gestion des risques et des catastrophes. Information confirmée par Météo-France qui annonce que « le système affaibli poursuit sa trajectoire sur les terres de Madagascar ». « Il y a principalement des dommages liés au vent à l’atterrissage. Nous sommes toujours en train de les évaluer », a poursuivi l’agent du BNGRC.

Freddy quitte Madagascar et se dirige vers le Mozambique

Pour l’heure, aucun cas de personne disparue n’a été enregistré. Les autorités parlent de plus de 16 600 personnes touchées par ce cyclone dévastateur. En outre, plus de 6 750 maisons ont été rasées ou endommagées. Le BNGRC indique que l’étendue complète des dégâts est en cours d’évaluation. Il est prévu que Freddy quitte le pays en fin de journée pour se retrouver au Mozambique, vendredi.

Fort heureusement, dans ce pays, Freddy sera au stade de tempête tropicale. De fortes pluies sont donc attendues au Mozambique. Avant la Grande Île, Freddy avait fait un passage au large de Maurice et de la Réunion. Là-bas, le cyclone avait causé moins de dommages. La raison : il n’avait pas touché terre, contrairement à Madagascar.

On se rappelle toutefois qu’en février 2007, le cyclone tropical Favio avait frappé la ville côtière et touristique de Vilanculos, au Mozambique. De catégorie quatre, ce cyclone avait arraché les toits des maisons, déraciné des arbres et endommagé des fils électriques. Il avait d’ailleurs privé toute la ville d’électricité.

Avatar photo
Très attaché à l’Afrique Centrale que je suis avec une grande attention. L’Afrique Australe ne me laisse pas indifférent et j’y fais d’ailleurs quelques incursions
Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter