Après le Tchad, le Niger engagé dans la lutte contre Boko Haram


Lecture 2 min.
arton45797

Après le Parlement tchadien qui a voté l’envoi de troupes au Nigeria pour lutter contre Boko Haram, celui du Niger se réunira lundi pour statuer sur la question.

Le Niger est désormais engagé dans la lutte contre Boko Haram. Après le Parlement tchadien qui a voté l’envoi de troupes au Nigeria pour lutter contre Boko Haram, celui du Niger statuera, lundi, sur la question. Mais pour le moment le nombre de troupes n’a pas encore été défini.

Se sentant menacé à ses frontières par le groupe armé, le Tchad s’est engagé concrètement dans la lutte contre Boko Haram. Les troupes tchadiennes qui bombardaient à l’aide d’hélicoptères de combats le groupe terroriste à partir de la frontière camerono-nigériane sont désormais passées à l’offensive terrestre et ont mis pied au Nigeria. Elles sont à la traque des éléments de Boko Haram qu’elles doivent empêcher de progresser vers la ville stratégique de Maiduguri. Elles doivent aussi déloger les terroristes nigérians de la ville Baga, où ils ont massacrées sans vergogne plus de 2000 personnes !

Rappelons que depuis 2009, Boko Haram a tué plus de 13 000 personnes et poussé des milliers d’autres à se déplacer. Le groupe armé est connu pour sa férocité et veut s’imposer dans le nord du Nigeria, tout en tentant de déstabiliser le pouvoir central en créant l’instabilité permanente. Jusqu’à présent, les autorités n’ont jamais réussi à faire face à Boko Haram. L’armée a en effet échoué à mettre un terme aux activités meurtrières du groupe, doté d’équipements militaires impressionnants, et qui a montré sa capacité à combattre sur plusieurs fronts.

Même si elle a été tardive, la prise de conscience en Afrique face à une véritable menace Boko Haram est maintenant de mise. L’Union Africaine estime que le groupe armé représente une menace pour toute l’Afrique, appelant à la mise en œuvre d’une force de 7 500 hommes pour le combattre.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter