Après être venue à bout de l’épidémie d’Ebola, la RDC tremblera-t-elle devant le Coronavirus ?

La mégalopole de l’Afrique centrale, Kinshasa, vient d’enregistrer son premier cas confirmé de malade atteint du coronavirus. C’est le deuxième pays d’Afrique Centrale à être touché. Le Coronavirus va-t-il faire peur à la RDC ?

Ils sont désormais en tout 10 pays africains à avoir des cas avérés de personnes contaminées au Coronavirus. La RDC vient d’allonger la liste. En effet, ce mardi 10 mars 2020, le ministre congolais de la Santé, le docteur Eteni Longondo, a officiellement annoncé sur les ondes de la radio l’Identification d’une personne porteuse du virus qui fait parler de lui depuis décembre dernier. Le patient est un Congolais âgé de 52 ans, revenu de la France, il y a deux jours.

Invitant la population à ne pas céder à la panique, le ministre de la Santé a indiqué que le malade a été isolé et que les dispositions sont prises pour retrouver les personnes avec lesquelles il est entré en contact, afin de leur faire subir des examens et les mettre en quarantaine au besoin. Ce cas de personne infectée par le Coronavirus dans la capitale congolaise pourrait susciter des inquiétudes dans la mesure où Kinshasa, avec une population estimée à 13,2 millions d’habitants en 2018, est une grande agglomération, la troisième ville la plus peuplée de l’Afrique, après Le Caire et Lagos.

Mais dans le même temps, le pays pourrait être suffisamment préparé pour faire face au Coronavirus. En effet, depuis août 2018, il combat une épidémie beaucoup plus dangereuse et mortelle, la maladie à virus Ebola qu’il est en train de réussir à juguler. Après avoir entraîné la mort d’environ 2 264 personnes, la maladie ne s’est plus manifestée par de nouveaux cas de contamination, depuis trois semaines. Mais par mesure de prudence, l’OMS attend jusqu’à la date du 12 avril pour déclarer la fin de l’épidémie en RDC. L’expérience acquise face à Ebola pourrait sans doute être utile dans le cas du Coronavirus.

Quoi qu’il en soit, les autorités du pays ont pris plusieurs mesures pour prémunir les populations contre le Covid-19. Au titre de ces mesures, toute personne venant d’un pays reconnu à risque sera isolée à domicile et suivie pendant 14 jours, même si elle ne présente aucun symptôme apparent de la maladie. Les personnes qui viendront avec des signes visibles seront dirigées vers le site d’isolement prévu à cet effet et prises en charge médicalement. Pour identifier ces personnes, un dispositif de surveillance basé sur des caméras thermiques est installé aux postes-frontières ainsi que dans les aéroports du pays.