Après avoir vaincu la mort, Mandela quitte l’hôpital

Nelson Mandela a quitté l’hôpital de Pretoria où il était hospitalisé depuis plusieurs mois, a annoncé ce dimanche la Présidence sud-africaine. Chose curieuse, le palais a pourtant démenti samedi l’annonce par les médias britanniques qui avaient révélé que Mandela était déjà rentré chez lui.

Cette fois-ci, c’est officielle. Nelson Mandela a bien quitté l’hôpital de Pretoria où il avait été hospitalisé depuis le 8 juin, suite à une grave infection pulmonaire, a annoncé ce dimanche la Présidence sud-africaine. L’ex-Président sud-africain, âgé de 95 ans, sera donc désormais soigné chez lui, à Hougton, dans l’intimité familiale.

Cacophonie

Cette annonce intervient au lendemain de la polémique qui a eu lieu suite à la publication d’informations de médias britanniques selon lesquelles le héros national de la lutte contre l’apartheid a quitté l’hôpital. La Présidence avait immédiatement démenti ces fuites, affirmant qu’il est toujours soigné à l’hôpital. Selon ces médias britanniques, c’est l’une des filles de Nelson Mandela qui aurait lâché le morceau, engendrant une confusion sur la question, puisque des médias du monde entier ont repris et diffusé l’information. La presse sud-africaine a elle exprimé sa grogne indiquant qu’elle aurait préféré être au courant de la sortie de l’hôpital de Madiba, avant les médias étrangers.

Résistance

En tous cas, jusqu’à présent Nelson Mandela a toujours eu une longueur d’avance sur les médias qui avaient annoncé sa « mort imminente » lorsque son état de santé s’était détérioré. Mais finalement contre toute attente, Madiba a montré ses grandes capacités de résistance, défiant la maladie. Il y a encore quelques semaines, personne n’imaginait qu’il allait pouvoir rentrer chez lui. Encore une fois, Nelson Mandela surprend et étale à la face du monde entier son statut de vrai combattant. Puisqu’il a réussi à vaincre la mort lors de leur dernier combat qui, il faut l’avouer, a été très âpre. Surtout que la bataille a duré deux mois et vingt-quatre jours, au Medi-Clinic Heart hospital de Pretoria.