Apple sommé d’arrêter la vidéosurveillance de ses employés !

Apple a été mis en demeure par la Commission nationale de l’informatique et des libertés, qui lui demande de mettre un terme à la vidéosurveillance de ses employés à leur poste de travail.

Apple a été mis en demeure par la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL), qui lui demande de mettre un terme à la vidéosurveillance de ses employés à leur poste de travail dans plusieurs de ses magasins en France.

C’est dans un document datant du 14 octobre, et qui a été publié le jeudi 29 octobre, que la CNIL, qui a mené des contrôles en mai et juin dans quatre magasins de leurs magasins, dont ceux du Louvre à Paris et de Bordeaux, a découvert des caméras orientées vers des postes de travail et même, dans un cas, vers une salle de pause. Ce qui serait une violation à la législation qui stipule que les caméras peuvent être installées sur un lieu de travail à des fins de sécurité.

En effet, la vidéo-surveillance peut être appliquée avec des caméras placées dans différentes zones, notamment au niveau des entrées et sorties des bâtiments, mais elles ne doivent pas filmer les employés à leur poste de travail, sauf circonstances particulières, notamment les caisses. C’est ainsi que la CNIL a demandé à Apple Retail France de « mettre en conformité tous les systèmes de vidéosurveillance des Apple Store situés sur le territoire français ».

Il a été constaté, selon les conclusions de la commission, que dans les Apple Store du Louvre, de Rosny et de Bordeaux, les caméras de vidéo-surveillance installées dans les bureaux de la direction « ne sont pas orientées uniquement vers les zones sensibles, notamment le coffre-fort ou la porte d’accès, mais filment de manière directe et constante les postes de travail ».