Ansar Beit al-Maqdess, l’Al Qaïda d’Egypte

Au cours d’une vaste opération lancée dans le Sinai, contre les terroristes islamistes qui mènent régulièrement des attaques contre les forces de sécurité, l’armée a annoncé avoir saisi des caches d’armes. Dans cette chasse, l’armée devra faire face au groupe terroriste Ansar Beit al-Maqdess qui dit s’inspirer d’Al Qaïda.

L’armée égyptienne est bien décidée à traquer tous les éléments qui nuisent à la stabilité de l’Egypte dans le nord du Sinai. Les armes en font aussi partie. Lors d’une opération lancée contre les insurgés islamistes dans la région, elle a annoncé avoir trouvé des caches d’armes, notamment un mortier qui appartiendrait au groupe palestinien Jihad islamique.

La région du Sinai qui a toujours été instable est le théâtre de violences depuis que Mohamed Morsi a été destitué, le 3 juillet par l’armée, après concertations avec le mouvement d’opposition Tamarrod et des dignitaires religieux. Les partisans de l’ex-Président égyptien n’abdiquent pas et poursuivent leur mobilisation, malgré l’interpellation des principales figures des Frères musulmans, dont le Guide suprême Mohamed Badie, placé actuellement en détention par l’armée.

En guise de riposte contre le renversement militaire du Président déchu, les insurgés islamistes ont en effet dernièrement multiplié les attaques contre les forces de sécurité égyptiennes. D’après les autorités égyptiennes, les insurgés du Sinaï qui ont lancé des roquettes sur Israël depuis l’Egypte, sont liés à des extrémistes de Gaza. D’ailleurs, dans un communiqué publié sur un Forum islamiste, l’un des groupes terroristes établi dans le Sinaï, Ansar Beit al-Maqdess, qui dit s’inspirer d’Al Qaïda, a revendiqué dimanche la tentative d’attentat contre le ministre égyptien de l’Intérieur, qui a échappé jeudi de justesse. Un attentat qui était un signal fort, si l’on sait la détermination du mouvement d’Al Qaïda, source d’inspiration des éléments d’Ansar Beit al-Maqdess.