Angola : le dauphin du Président Dos Santos enfin connu

Hier, mardi 23 juillet 2016, le comité central du Mouvement Populaire pour la Libération de l’Angola, le MPLA, parti au pouvoir, s’est réuni pour choisir le reste de son bureau exécutif. C’est le Général Joâo Manuel Gonçalves Lourenço, ancien Ministre de la défense, qui devient Vice-Président du parti et qui deviendra également Vice-Président du pays en cas de victoire – probable – du MPLA lors des élections législatives de 2017.

Le nouveau vice president remplace à ce poste Roberto d’Almeida. L’ancien Premier ministre Antonio Paulo Kassoma a, lui, été choisi comme secrétaire général. Il remplace à ce poste Juliao Mateus Paulo.

Ces deux personnalités ne sont pas inconnues des Angolais, loin de là. Le Général Joâo Manuel Gonçalves Lourenço, 62 ans, est un natif de Lobito de la province de Benguela. Jusqu’à sa nomination comme vice-Président hier mardi, il était ministre de la Défense depuis avril 2014. Avant d’occuper ce poste, le nouveau vice-Président du MPLA a été successivement, 1er vice-Président de l’Assemblée nationale de 2003 à 2014 et Secrétaire général du MPLA de 1998 à 2003. Militant du parti depuis 40 ans, ce militaire de carrière, ayant connu la guerre en a gravi tous les échelons. Cette nomination devrait rassurée tant du côté des anciens militants du parti que de la nouvelle génération car le nouveau vice-Président est considéré comme un homme consensuel, posé et calme.

Quant à l’Ancien Premier ministre Antonio Paulo Kassoma, 65 ans, natif de Rangel, dans la Province de Luanda, il était Président de l’Assemblée nationale depuis 2010. C’est le dernier Premier ministre du Président José Edouardo Dos Santos, car la constitution de 2010 a aboli le poste de Premier ministre.

Il reviendra sans doute à ces personnalités, en particulier au Général Joâo Manuel Gonçalves Lourenço, de prendre la tête du pays dans deux ans. En effet, l’actuel Président angolais, José Dos Santos, a promis, à l’issue des élections législatives de 2017, de quitter le pouvoir en 2018.