Angham met le feu au théâtre Abu Bakr Salem de Riyad


Lecture 2 min.
Angham
Angham

La chanteuse égyptienne Angham Mohammad Ali Suleiman, plus connue sous le nom d’Angham, a livré un spectacle inédit, ce jeudi soir, dans le cadre des activités annuelles de Riyad. Elle était accompagné du maestro Hani Farhat, au théâtre Abu Bakr Salem. Le spectacle a été une grande réussite, d’autant plus que la salle affichait complet et l’ambiance était grandiose. Le public saoudien a décrit le concert d’Angham comme « incroyable » et « impressionnant ».

L’artiste égyptienne Angham avait promis de réaliser une soirée magique à Riyad, pour ses fans vivant en Arabie Saoudite, et elle n’a pas failli à ses engagements. Accompagnée de son manager, Randa Riad, la star est montée sur scène à 17 heures, heure locale (15h00 GMT), ce jeudi 25 novembre, et a chanté pendant plus de deux heures et demie offrant au public ses plus belles chansons. Sur scène, elle a ébloui son public, qui chantait en chœur chacune de ses belles mélodies.

Pendant le concert, Angham a présenté un certain nombre de ses chansons très populaires, dont Hayaati Maeak (Ma vie est avec toi), Bahibbik Wahashteeny (Je t’aime et tu me manques), Nefsy Ahebak (Moi, je t’aime), Ana Aysha Hala (Je vis une vie), Leih Sebtaha (Pourquoi tu l’as craché ?), ‘Akhshaa ‘an ‘akun Saeidan (J’ai peur d’être heureuse), ou encore ‘Iinaha nafs Alraghba (C’est la même envie). Elle a également présenté sa nouvelle chanson, Hahtaqqwa (Ils frappent), pour la première fois sur scène.

Angham a terminé son spectacle avec la chanson « Ya Ritik Fahimni » et elle a exprimé ses sincères remerciements et son appréciation à son large public, qui a rempli la scène au maximum. La chanteuse n’a pas manqué de dire toute sa gratitude aux autorités du royaume d’Arabie Saoudite.

À rappeler qu’Angham est une chanteuse célèbre dans le Golfe et dans le monde arabe. En 2006, elle obtient deux prix : celle de la « Meilleure vedette de l’année », d’abord de la part des radios égyptiennes, puis de celles du Moyen-Orient. En 2007, elle dédie une chanson à la princesse saoudienne Reem, fille du prince Al-Walid qui dirige le label Rotana, lors de son mariage à Riyad. Son album « Omry Maak » en 2003 a été vendu à plus de 3 100 000 d’exemplaires.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter