Angélique Kidjo déclare son amour pour le Brésil

Star internationale invitée du CIAD II, la chanteuse Angélique Kidjo, militante noire et originaire du Bénin a fait parvenir une correspondance officielle à la Fondation Culturelle Palmares/minC. Dans sa lettre adressée au président de l’institution publique fédérale, le professeur et docteur Ubiratan Castro de Araújo, la chanteuse africaine remercie la FCP pour son invitation a participer à la CIAD CULTURELLE, évènement artistique et culturel qui s’est tenu du 12 au 15 juillet dernier en même temps que la Conférence des Intellectuels d’Afrique et de la Diaspora, à Salavador de Bahia.

Angélique a indiqué que le Brésil occupe une place très importante dans son cœur, raison pour laquelle elle remercie le peuple brésilien, et particulièrement les bahianais pour l’accueil qu’ils lui ont réservé à Salvador. La chanteuse s’est déclarée très liée à la culture de la Diaspora Américaine et a souligné la profonde émotion qu’elle a ressentie en participant au concert musical organisé le 14 juillet, date de son anniversaire. A cette occasion, un hommage avait été rendu à Angélique avec une carte et un bouquet de fleurs offerts par la FCP. L’artiste a conclu la correspondance en se mettant à la disposition de la Fondation Culturelle pour soutenir l’institution dans toute action ou activité qui fait la promotion de la culture noire et d’intégration avec les pays africains.

Femme, chanteuse et militante

Angélique Kidjo n’est pas seulement l’une des vedettes les plus électrisantes de la musique pop actuelle, mais elle est également l’une des artistes les plus avant-gardistes et créatives. Née au Bénin et résidant entre Paris et New York, Kidjo a débuté sa carrière solo en 1989, en croisant les frontières musicales entre funk, jazz, salsa, rumba, zouk et makossa.

Dans Black Ivory Soul (Columbia Records), son septième album, Kidjo explore la parenté musicale entre l’Afrique et le Brésil –particulièrement entre le Bénin, sa terre natale Bahia (il faut rappeler que le Bénin est l’une des régions d’origine des Yorubas, groupe ethnique ayant une grande présence a Bahia). Le CD présente une mixture de percussions de rythmes africains et brésiliens interprétés par les meilleurs instrumentistes de Bénin et de Salvador, et offre trois compositions en duo avec Carlinhos Brown, en plus de la relecture de « Refavela », classique de Gilberto Gil.