ANC : Zuma, favori pour succéder à lui-même

Le Congrès national africain (ANC) renouvelle sa direction, lors d’un congrès qui se tient entre mardi et jeudi à Bloemfontein, dans le centre de l’Afrique du Sud, réunissant les 4000 délégués de l’ANC, parti politique présidé par Jacob Zuma. L’actuel président du parti au pouvoir est donné favori par la presse locale, à raison de 3/4 des délégués exprimés. Une victoire, si elle se confirme, qui lui ouvrira aussi la voie de la candidature à sa propre succession à l’élection présidentielle de 2014.

Zuma devrait être réélu à la tête de l’ANC. La presse sud-africaine a abrégé le suspense en déclarant Jacob Zuma favori à sa propre succession à la tête du Congrès national africain (ANC). Selon les journalistes locaux, l’actuel président du parti au pouvoir engrangerait les 3/4 des délégués sur les 4000 qui ont voté, ce mardi à Bloemfontein, dans le centre de l’Afrique du Sud. Ce qui lui permettra donc de garder son fauteuil de président de l’ex-parti de Nelson Mandela.

« Les trois quarts des quelque 4.000 délégués désignés par la base (les provinces, les ligues des femmes, de la jeunesse et des vétérans) pour les représenter au congrès de Bloemfontein sont favorables à Jacob Zuma, selon des décomptes de la presse sud-africaine », indique l’AFP. Et de souligner : « Les clameurs qui ont accompagné l’annonce des noms des candidats, lors d’une théâtrale séance plénière à la mi-journée, n’ont d’ailleurs laissé guère de doute sur le vote du congrès de l’ANC ».

La fête avant l’heure

Le vote, à bulletins secrets, a eu lieu ce mardi à l’aube. Le dépouillement a commencé ce matin, et les résultats sont prévus pour cet après-midi, aux environs de 13 ou 14 heures.

Dans le camp de Jacob Zuma, la fête a d’ores et déjà commencé. Pour preuve, « Ses partisans ont célébré la future victoire de leur champion toute la nuit, certains dansaient à l’étage découvert d’un bus à impériale parcourant les rues de la très calme Bloemfontein », rapporte LeParisien.fr. Même enthousiasme du côté de la presse sud-africaine : « Et les nombreux journalistes présents à l’Université de l’Etat libre où se déroule le congrès de l’ANC ont déjà été prévenus que Jacob Zuma passerait les saluer après le déjeuner ».

Au total, le scrutin de ce mardi renouvelle six postes de directions du parti : président, vice-président, secrétaire général, secrétaire général adjoint, coordinateur national et trésorier. Si la victoire de Jacob Zuma se confirme, elle lui ouvrira aussi la voie de la candidature à sa propre succession à l’élection présidentielle de 2014. Le cas échéant, l’actuel président de l’ANC défendra la nouvelle ligne politique de son parti qui sera par ailleurs adoptée lors de ce congrès. Si le président de l’Afrique du Sud est plébiscité par son camps, l’opposition sud-africaine s’est réunie pour la toute première fois en novembre pour déposer une motion de censure contre son action.