Amnesty international condamne le tribunal spécial soudanais

« Le tribunal spécial soudanais rend une parodie de justice », a déclaré ce lundi l’organisation de défense des droits de l’homme Amnesty international. Selon la BBC, elle a réagi après que l’instance judiciaire a a condamné à mort, hier, huit rebelles du Darfour, dont un haut conseiller du leader du Mouvement justice et égalité (MJE) Khalil Ibrahim, pour l’attaque d’Omdurman en mai dernier. Plusieurs centaines de personnes ont été emprisonnées depuis, et le gouvernement soudanais s’apprête à juger 109 personnes de manière expéditive, affirme Amnesty.