AM Live, le blog d’« Afrique Magazine »

Zyad Limam

Afrique Magazine a lancé un blog d’information. AM Live a pour objectif de donner aux lecteurs du mensuel une information quasiment quotidienne, notamment fournie par les expériences des journalistes lors de leurs voyages à l’étranger. Précisions de Zyad Limam, directeur d’Afrique Magazine.

Zyad LimamAfrique Magazine voulait marquer le coup de ses 25 ans d’existence, c’est réussi. La marque a changé de logo, le magazine compte une nouvelle rubrique – AM Business – et le site Internet est complété par un blog : AM Live. Lancé il y a un peu moins d’un mois, AM Live permet aux lecteurs de découvrir des articles où les journalistes de la rédaction partagent notamment des expériences culturelles vécues lors de leurs déplacements. Zyad Limam, directeur d’Afrique Magazine, revient sur les objectifs d’AM Live et sur les récents changements de la version papier.

Afrik.com : Pourquoi le nom AM Live ?

Zyad Limam :
Pour dire la vérité, ce nom sera probablement transitoire. On voulait une version différente, vivante et plus quotidienne d’Afrique Magazine. On trouve que le nom AM Live correspondait bien à cette idée, que ça sonnait bien.

Afrik.com : Comment fonctionne le blog ?

Zyad Limam :
Nous voulions utiliser le fait que les journalistes, lorsqu’ils voyagent, on parfois des choses à partager avec le lecteurs qui ne rentrent pas forcément dans le cadre du magazine. Sur le blog, Olivia (Marsaud, ndlr) a raconté des tranches de son voyage en Ethiopie, Jean-Marie Chazeau a raconté un festival de cinéma et Sarah Elkaïm a écrit sur le dernier film d’Abdellatif Kechiche, La graine et le mulet. Le principe est que le contenu du blog est encadré, mais moins que le journal. C’est-à-dire que je ne vérifie pas tous les textes, même si je fais attention à ce que la démarche reste bien journalistique. Je veux laisser une certaine liberté, d’où le côté « live ».

Afrik.com : Le problème du blog est souvent que les pages sont interminables. Comment allez-vous palier ce problème de lisibilité ?

Zyad Limam :
On essaye de limiter la longueur du texte, pas la production éditoriale. Les textes sont compris entre 2 500 et 3 000 signes en moyenne. Quand les textes sont trop longs, on les coupe en deux ou trois tranches. Olivia a fait différents petits textes sur l’Ethiopie. Jean-Marie Chazeau avait fait un très long article sur le festival et nous l’avons coupé en trois parties.

Afrik.com : En marge du lancement d’AM Live, vous avez repris votre propre blog…

Zyad Limam :
J’ai arrêté d’écrire sur mon blog en mars 2007 parce que je n’avais plus rien à dire, que j’étais fatigué et que la démarche éditoriale était lourde. J’ai repris le blog le 25 janvier 2008. J’écris sur autre chose que ce sur quoi j’écris dans Afrique Magazine, même si le lien avec l’Afrique, le Maghreb et le bassin méditerranéen existe la plupart du temps. Sur Changement d’air, j’essaye d’écrire sur des choses plus intimes. Pas sur le plan personnel, mais sur le plan intellectuel.

Afrik.com : Le site Internet d’Afrique Magazine est désormais aussi une vitrine d’AM Live ?

Zyad Limam :
Le site a un objet double. Permettre aux lecteurs de voir le sommaire du magazine, aux annonceurs de voir comment acheter de la pub et en même temps de renvoyer sur l’offre de contenu d’AM Live.

Afrik.com : Afrique Magazine a changé de logo. Pourquoi ?

Zyad Limam :
Je ne supportais plus l’ancien. Il datait de la première relance d’Afrique Magazine, en 1998. Nous voulions le rajeunir, dégager de l’espace sur la couverture… Ça faisait longtemps que l’on y pensait et on s’est dit à la fin de l’année dernière que, s’il fallait changer, il fallait le faire en janvier 2008 : pour le premier numéro de l’année et pour marquer nos 25 ans. Contrairement à ce que l’on pensait, les gens n’ont presque pas remarqué le changement du logo. C’est le signe qu’ils reconnaissent toujours leur magazine et qu’il n’y a pas une rupture absolue avec l’ancien logo.

Afrik.com : Afrique Magazine compte une nouvelle rubrique : AM Business. Quel est le concept ?

Zyad Limam :
Afrique Magazine est un mensuel qui traite de politique, de culture, de people… Il est assez généraliste et j’avais envie de fournir aux lecteurs notre petit regard, notre touche, sur la vie et le débat économiques. Attention, les textes ne sont pas comme ceux de L’Expansion (un magazine spécialisé dans l’économie, ndlr). Nous n’avons pas l’intention de faire de la concurrence aux spécialistes de l’économie mais d’apporter un plus. En terme de marketing, du monde qui nous entoure et d’entreprises, il nous faut par ailleurs continuer à corriger une image qui nous colle : AM est perçu comme un magazine féminin ou exclusivement people. Depuis sept ou huit ans, nous luttons pour sortir de cette identité. Mon idée est de faire un magazine qui ressemble à Vanity Fair (un magazine américain, ndlr), de faire un magazine d’« infotainment » (mélange entre l’information et le divertissement, ndlr) à l’américaine. Je ne sais pas si on va y arriver, mais on y travaille.

Visiter le blog d’« Afrique Magazine