Allemagne : l’expulsion d’une Algérienne en état de grossesse fait polémique

La tentative d’expulsion d’une femme d’origine algérienne a fini de déclencher une vive polémique en Allemagne, qui s’est étendue jusqu’au sein du Parlement.

L’Allemagne sous le feu des projecteurs. En raison de l’expulsion envisagée avec insistance par les autorités allemandes, notamment le ministère de l’Intérieur, Peter Beuth. L’information, reprise par la presse algérienne, a été rapportée par le journal allemand Frankfurter Rundschau, dans son édition du jeudi 25 avril 2019.

Agée de 30 ans, cette ressortissante algérienne devait être renvoyée par avion vers l’Algérie en compagnie de son mari et de ses deux enfants, le mois de janvier dernier. La femme n’aura dû son salut qu’au refus du pilote Mais le pilote d’embarquer la famille en direction de Francfort en raison de l’état de santé jugé fragile de la jeune femme.

Cette expulsion s’est même invitée à un débat parlementaire au Bundestag, avec des députés de gauche qui ont interpellé le ministre de l’Intérieur, Peter Beuth, lui demandant d’annuler la décision du rapatriement de cette famille en Algérie, compte tenu de l’état de la femme. De même, des députés du Parti social-démocrate et du Parti libéral Démocrate ont également dénoncé la décision de rapatriement ordonnée par la justice allemande.

Des positions que rejette en bloc le ministre allemand de l’Intérieur, Peter Beuth, qui indique que « la situation a été évaluée par un médecin et la femme a été classée comme étant apte au voyage et à la fuite », ajoutant que « lors de la planification de la protection de la mère et de l’enfant à naître, il a été pris soin de ne pas exécuter l’obligation de quitter le territoire pendant le congé de maternité ou peu de temps avant ».