Allègement de la dette des pays africains : Emmanuel Macron et le FMI prennent position

Le Conseil d’administration du Fonds Monétaire International (FMI) a approuvé hier lundi 13 avril, à Washington USA, l’allégement immédiat de la dette de 19 pays africains. En paralllèle, le Président françis Emmanuel Macron dans une intervention annonçant le prolongement du confinement en France jusqu’au 11 mai, a aussi appelé à  une annulation massive de la dette des pays d’Afrique.

Dans une déclaration signée par sa directrice Kristalina Georgieva, le FMI précise que l’allégement de ces dettes s’inscrit dans le cadre de son assistance aux États membres affectés par le coronavirus : « Aujourd’hui, j’ai le plaisir d’annoncer que notre conseil d’administration a approuvé un allégement immédiat du service de la dette pour 25 pays membres du FMI au titre du fonds fiduciaire réaménagé d’assistance et de riposte aux catastrophes, dans le cadre des mesures que le FMI prend pour aider les pays membres à faire face aux conséquences de la pandémie de covid-19 » , a-t-elle déclaré.

Pour Kristalina Georgieva, les pays concernés par cet allégement recevront des dons qui couvriront leurs obligation envers le Fonds Monétaire International pour une phase de six mois : « Nos pays membres les plus pauvres et les plus vulnérables recevront ainsi des dons qui couvriront leurs obligations envers le FMI pour une phase initiale de six mois, ce qui leur permettra de consacrer une plus grande partie de leurs faibles ressources financières aux soins médicaux et autres efforts de secours d’urgence vitale « .

Les pays africains concernés par cet allégement sont : République du Congo, Rwanda, République démocratique du Congo, Bénin, Sierra Leone, Togo, Tchad, Gambie, Guinée, Liberia, Madagascar, Sao Tomé-et-principe, Malawi, Mali, Guinée Bissau, Mozambique, Niger, Comores et République Centrafricaine.

Dans le même temps, le président français Emmanuel Macron a appelé dans une intervention en direct sur les médias français annonçant la poursuite du donfinement jusqu’au 11 mai prochain pour lutter contre l’épidémie du Covid-19, a une annulation massive de la dette des pays africains. « Nous devons aussi savoir aider nos voisins d’Afrique à lutter contre le virus plus efficacement, les aider aussi sur le plan économique en annulant massivement leur dette » a déclaré le président français. Pour l’instant les modalités de l’effacement éventuelle de ces dettes et les pays bénéficiaires n’ont pas encore été précisés et « Cela ne concerne qu’une petite partie du fardeau. Car désormais, la dette privée représente une part importante du total. (…) Cette dette privée, souvent morcelée, est plus difficile à annuler », a précisé la radio publique française RFI Radio France Internationale.

Dette PPTE : le Cameroun exclu de la liste des 18...