Algérie : violences de Ghardaïa, Saâdani et Toufik auditionnés ?

En Algérie, la Ligue algérienne des droits de l’Homme a introduit auprès du juge d’instruction de Ghardaïa une demande d’audition du secrétaire général du FLN, Saâdani, et de l’ex patron du DRS, le général-major Mohamed Mediene dit Toufik.

L’avocat et défenseur des droits de l’Homme, Me Salah Dabouze, Président d’une aile de la Ligue algérienne des droits de l’Homme a introduit, ce jeudi 6 octobre 2016, auprès du juge d’instruction de Ghardaïa, une demande d’audition du secrétaire général du FLN, Saâdani, et de l’ex patron du DRS, le général-major Mohamed Mediene dit Toufik, informe TSA.

Selon le site algérien, cette demande a été introduite au lendemain des accusations portées par Saâdani contre Toufik selon lesquelles l’ancien chef du DRS serait derrière les évènements qui ont secoué la vallée du M’Zab. TSA précise que Me Dabouze a rencontré, ce jeudi matin, dans le cadre l’instruction, trois parmi les détenus, au nombre de 32, poursuivis dans l’affaire des événements de Ghardaïa.

Toujours selon TSA, en début 2016, une demande similaire pour auditionner Ahmed Ouyahia avait été également introduite par les avocats des détenus. Devant des cadres de son parti, Ahmed Ouyahia aurait déclaré en juillet 2015 que des « jeunes étaient payés » pour faire de « l’agitation ».

Le mercredi 8 juillet 2015, des violences avaient éclaté dans la région de Ghardaïa à 600 km au sud d’Alger, faisant au moins 22 morts.