Algérie : un terroriste tué par l’armée et sept autres arrêtés

Un terroriste a été tué, ce mardi, à l’est de l’Algérie, par l’armée algérienne qui en a arrêté sept autres dans le sud du pays.

L’Algérie est toujours à la traque des terroristes. Un homme armé, présenté comme un islamiste, a été tué, ce mardi 12 janvier 2016, par l’armée algérienne, à l’est d’Alger. Sept autres présumés terroristes ont été arrêtés dans le sud du pays, a indiqué le ministère de la Défense.

« Un dangereux terroriste, qui avait rallié les groupes terroristes en 1996, a été tué, aujourd’hui, lors d’une embuscade, aux environs de Ziama Mansouria, dans la préfecture de Jijel, à l’est d’Alger », indique précisément le communiqué du ministère. Sept autres terroristes ont été interpellés, lors d’une autre opération près d’In Amenas, située dans le sud du pays, qui avait fait l’objet d’une prise d’otages sur un site gazier en janvier 2013. D’après le ministère, neuf armes à feu, une importante quantité de munitions et trois véhicules tout-terrain ont été saisis lors de cette seconde opération. D’après le ministère de la Défense, en 2015, l’armée algérienne a tué pas moins de 109 « terroristes » et arrêté 36 autres.

Par ailleurs, une saisie de quantités importantes d’armes et de munitions avait été effectuée, selon ce bilan. Parmi les armes saisies figurent « 105 unités de type Kalachnikov, 21 pistolets automatiques, 237 fusils, 8 lance-roquettes, 5 lance-roquettes de fabrication traditionnelle ainsi qu’une quantité considérable de toutes sortes de munitions dont 182 bombes artisanales, 132 mines et cinq roquettes », selon un communiqué du ministère.