Algérie : un homme tente de s’immoler par le feu avec sa famille

Un garde communal a tenté de s’immoler par le feu jeudi avec sa femme et ses trois enfants pour dénoncer leur condition de logement.

Un garde communal a tenté de s’immoler par le feu dans sa maison à Guelma, à 60 km au sud-ouest d’Annaba. L’acte est d’autant plus violent que l’homme a agi en présence de son épouse et de ses trois enfants. Toute la famille a été transportée aux urgences de l’hôpital de Guelma.

Le garde communal a agi ainsi pour protester contre le retard dans le traitement de sa demande de logement social. Les cinq membres de la famille vivent entassés dans un studio, rapporte le quotidien en ligne TSA. Le délégué de la Coordination nationale des gardes communaux à Guelma donne la raison du geste désespéré de l’individu : « Il est parti voir le maire pour parler de son problème mais ce responsable ne voulait pas l’écouter ». C’est suite à ce refus que le garde communal s’est dirigé à son domicile, a fermé la porte avant d’ouvrir le gaz et d’allumer le feu.

A son réveil à l’hôpital de Guelma, l’homme a refusé que le personnel de santé lui apporte les soins nécessaires à son rétablissement. Toute la communauté des gardes communaux a apporté son soutien à la famille. Une réunion prévue samedi prochain à Guelma par la Coordination nationale des gardes communaux doit permettre de mettre en place une action de solidarité devant se tenir dimanche.

Par ailleurs, un homme de 29 ans a également tenté de s’immoler par le feu le même jour, jeudi 28 mars, devant le siège de la sûreté de daïra de Kherrata, à 60 km à l’est de Béjaïa, selon une source sécuritaire locale. Après s’être aspergé d’essence, le jeune homme a allumé le feu à l’aide d’un briquet. Des policiers et habitants sont intervenus pour éteindre le feu. Selon les informations transmises à TSA par la sûreté de daïra de Kherrata, l’individu souffrait de troubles psychiques.