Algérie Télécom lance sa première offre de télévision sur Internet

Le groupe public Algérie Télécom lancera prochainement son bouquet de télévision par Internet. Baptisé Safir Box, il s’agit du premier du genre en Algérie. L’offre triple pay, développée en collaboration avec le groupe français Netgem, contiendra, outre Internet et le téléphone IP, un bouquet de pas moins de 60 chaînes où, promet-on, tous les goût seront servis. Pour convaincre ses clients, l’opérateur public devra toutefois rapidement développer son offre de très haut débit.

Safir Box. C’est le nom du tout premier bouquet de télévision par Internet (IPTV) en Algérie, que compte commercialiser bientôt l’opérateur historique de télécommunications Algérie Télécom. Le service est développé par le fournisseur français Netgem, partenaire du groupe public algérien sur ce projet, et sera disponible « dès les premiers mois de l’année 2010 », a annoncé Netgem dans un communiqué, mercredi. L’offre comprendra 60 chaînes IP, accessibles par l’intermédiaire des décodeurs et du logiciel Netgem TV. « Ce nouveau succès confirme que nos solutions technologiques sont également adaptées aux contraintes et à la dynamique des marchés émergents », s’est réjoui le directeur général de Netgem, Christophe Aulnette.

Pour l’instant, Algérie Télécom n’a pas fourni de détails sur les tarifs qu’elle compte appliquer pour son offre triple play (télévision, internet et téléphone IP), ni les chaînes de télévision que comportera le bouquet TV. « Nous sommes en cours de négociation avec des chaînes de télévision pour acquérir les droits de diffusion», indique, le directeur du projet, Malik Hachelaf, joint par afrik.com. « Nous allons en tout cas essayer de concocter un bouquet pour satisfaire tous les goûts. Nous allons proposer des chaînes francophones et arabophones, des chaines de news, des documentaires, cinéma, enfants, sport…»

« Un mégaoctet de débit »

En guise de réaction à l’annonce de l’offre triple play d’Algérie Télécom, sur les forums Internet, bon nombre d’usagers algériens affichent leur scepticisme. L’opérateur historique n’a pas très bonne presse depuis qu’il a lancé son offre ADSL. En cause, des problèmes récurrents de perturbation et la faiblesse du débit. « C’est bien ce que propose AT, mais avant cela ils ont un gros problème à résoudre, il suffit d’aller voir les queues pour les réclamations à propos d’internet (…) Et si à ce prix là, on ne peut pas ouvrir sa boite mail qu’est ce que ça sera avec la TV ? », s’interroge un internaute sur le forum de TSA Algérie.« C’est un problème réel », reconnait Malik Hachelaf. « Mais, comme partout dans le monde, il y a des clients éligibles et d’autres inéligibles. Et parfois, les clients ne connaissent pas les problèmes techniques et ne peuvent pas admettre qu’ils soient inéligibles », relativise-t-il. A propos de la télévision sur Internet, le chargé de projet tient à rassurer : « Nous sommes actuellement en train de développer notre réseau de fibre optique FTTx, qui consiste à rapprocher le client le plus possible de l’abonné. Nous allons démarrer notre offre triple play avec un débit minimum de 1 mégaoctet. Et à partir du mois de juillet, nous passerons à 2 mégaoctets ».

Parallèlement au lancement de la Safir Box, Algérie Télécom a également annoncé le déploiement de son réseau de fibre optique en FTTH (Fiber To The Home), à travers lequel l’opérateur souhaite atteindre six millions de connexions à très haut débit d’ici à 2013.

 Le site d’Algérie Télécom