Algérie : Sellal « potentiel successeur » de Bouteflika

En Algérie, le Premier ministre Abdelmalek Sellal est présenté comment le potentiel successeur du Président Abdelaziz Bouteflika. Et pourquoi donc ?

En Algérie, le Premier ministre Abdelmalek Sellal est présenté comment le potentiel successeur du Président Abdelaziz Bouteflika. C’est du moins l’analyse faite par TSA.

Selon le site, « certes, Sellal n’a jamais affiché publiquement une quelconque ambition présidentielle. Mais il fait partie des potentiels successeurs, c’est un secret de polichinelle. Les présidentielles sont d’ailleurs le seul sujet sur lequel il s’interdit d’improviser. Il ne cesse de répéter qu’il reçoit ses ordres du président Bouteflika, mais rappelons qu’à la veille des présidentielles de 2014, Sellal était donné comme le candidat potentiel du régime, avant que Bouteflika ne se décide à briguer un 4e mandat. Un projet auquel aurait adhéré une partie « des décideurs ». Trois ans plus tard, la rumeur reste persistante, nourrie et renforcée par l’absence prolongée du Président en raison de son état de santé.»

TSA, dans son argumentaire, indique que Ould Abbes est le premier à avoir parlé du cinquième mandat de Bouteflika. Il n’a pas été suivi par Ahmed Ouyahia. On ignore d’ailleurs ce qu’en pense ce dernier. Au mieux, il esquive la question lorsque la presse lui demande de s’exprimer sur le sujet. Le site poursuit affirmant que tout en vantant les réalisations du Président, Ouyahia, qui a quitté son bureau à El Mouradia pour vaquer à ses engagements partisans, ne cesse de remettre en cause, à l’occasion de cette campagne, les projets du gouvernement Sellal, qui est censé pourtant appliquer le programme de Bouteflika. Il promet de faire mieux dans les secteurs de l’Habitat, de l’Agriculture, etc.

Abdelmalek Sellal potentiel successeur d’Abdelaziz Bouteflika ? Wait and see !