Algérie : quand Gaïd Salah chante le bilan de Bouteflika

Ahmed Gaïd Salah

Le chef d’état-major de l’armée, le général de corps d’armée Ahmed Gaïd Salah a vanté les réalisations du Président d’Algérie, Abdelaziz Bouteflika, s’invitant dans le même temps dans le champ politique.

Connu pour ses sorties acerbes à l’égard des retraités de l’armée algérienne qui s’aventuraient à se mêler des affaires politique en Algérie, Ahmed Gaïd Salah, chef d’état-major de l’armée, général de corps d’armée, semble avoir retourné sa veste. Lors d’une sortie effectuée mercredi, le général s’est attaqué à ceux qui « sont dérangés par la stabilité de l’Algérie ».

Et pour Gaïd Salah, qui est aussi vice-ministre de la Défense nationale « cette stabilité a été concrétisée grâce à l’initiative de Son Excellence, M. le président de la République, en l’occurrence la Charte de la paix et de la réconciliation nationale approuvée par l’ensemble du peuple algérien, puis grâce aux sacrifices colossaux consentis par notre peuple dans toutes ses catégories à travers l’ensemble du pays, à leur avant-garde l’Armée nationale populaire », reprend Liberté Algérie.

A lire : Algérie, « Putsch » contre Bouteflika : Gaïd Salah « ouvre le feu » sur des généraux

Cette stabilité a apporté « le développement (…), le retour de la sécurité et de la quiétude dans notre pays, a constitué l’impératif le plus pressant pour tout effort de développement qui augure de bons résultats sur plus d’un plan (…). L’Algérie stable et sereine a su réussir son parcours vers davantage de réalisations de développement dans divers domaines, y compris celui du tourisme qui a connu un nouvel essor, où notre Grand Sud s’accoutume d’accueillir, ces dernières années, des milliers de touristes. Cela dénote clairement de cette bénédiction de quiétude qui règne sur notre pays », poursuit le général.

Pour Ahmed Gaïd Salah, « l’Algérie, qui a donné au monde ce peuple fier de sa prestigieuse histoire nationale, est la même qui a donné au monde ce peuple attaché à l’esprit des lois qui le régissent, à savoir sa loi principale qu’est la Constitution ».

En effectuant une telle sortie, le général de corps d’armée, par ailleurs vice-ministre de la défense, fait son plongeon dans la vie politique.