Algérie : quand Bouteflika propose de limiter les mandats présidentiels à deux

Le Président algérien a proposé de limiter les mandats présidentiels à deux et renforcer les pouvoirs du Premier ministre.

Ironie dus sort. Après avoir été élu pour un quatrième mandat de cinq ans, en avril, le Président Abdelaziz Bouteflika a proposé d’amender 47 articles de la Constitution algérienne, afin notamment de limiter à deux le nombre de mandats présidentiels et de renforcer les pouvoirs du Premier ministre, rapporte, ce jeudi, une source gouvernementale à Reuters.

Agé aujourd’hui de 77 ans, le Président algérien s’est engagé à réformer la Constitution après sa réélection à la tête du pays. Cette dernière est toujours sujet à controverse dans le pays où l’on se demande encore si les tracas de santé d’Abdelaziz Bouteflika lui permettront de diriger le pays comme il se doit.

Depuis qu’il a été réélu, Abdelaziz Bouteflika est en effet peu visible. Il effectue notamment peu d’apparitions médiatiques. Depuis son AVC, il parvient à peine à se tenir debout. Son affaiblissement lié à ses problèmes de santé l’a sans doute poussé, à l’initiative de son entourage politique, à proposer que le Premier ministre ait plus de pouvoir.

Dans son état actuel, le Président algérien sait qu’il ne peut diriger le pays qui a de nombreux défis à relever, notamment concernant le chômage des jeunes.