Algérie : pourquoi Ali Benflis est candidat à la Présidentielle

C’est ce dimanche à Alger qu’Ali Benflis, ancien Secrétaire général du FLN, a annoncé sa candidature pour la Présidentielle prévue au mois d’avril prochain.

« Poussé par le devoir national sacré (…) J’ai décidé de me présenter à la présidentielle ». C’est en ces termes qu’Ali Benflis a annoncé, ce dimanche à Alger, sa candidature pour la Présidentielle prévue au mois d’avril prochain. C’était lors d’une conférence de presse tenue à l’hôtel Hilton.

« J’invite les Algériens et les Algériennes à être à mes côtés pour le plus grand défi de ma vie : les servir (…). Je veillerai à ce que tous les citoyens, et les plus faibles d’entre eux, aient la protection de la loi (…). Je libèrerai le juge de toutes les entraves. L’Algérie ne manque pas de lois. Ce qui manque, c’est la volonté politique d’appliquer la loi », a indiqué, l’ancien Secrétaire général. Abordant la lancinante question de la corruption, qui dit-il, « connaît des niveaux jamais atteints depuis dix ans », Ali Benflis s’est engagé « à poursuivre corrupteurs et corrompus ».

Ce n’est pas la première fois qu’Ali Benflis se présente à une élection présidentielle en Algérie. La dernière fois remonte en 2004, alors qu’il perdait le scrutin face à ce même Abdelaziz Bouteflika. Sans doute doute qu’il s’est mieux préparé cette fois-ci, face à un Bouteflika affaibli par la maladie et qui est très éloigné des Algériens qui, pour la plupart posent la question de ses capacités à briguer un autre mandat présidentiel.