Algérie : nouvelle expulsion de ressortissants du Niger

Les ressortissants nigériens sont de nouveau expulsés d’Algérie, depuis ce mardi. Ces expulsions concernent uniquement ceux entrés illégalement sur le territoire.

Les Nigériens en situation irrégulière ne sont plus désirés en Algérie. En effet, depuis ce mardi 29 septembre 2015, débute une nouvelle vague d’expulsion de ressortissants du Niger en Algérie. En décembre dernier, l’Algérie et le Niger ont signé un accord pour le rapatriement de milliers de Nigériens. Après le rapatriement de plus de 3 600 Nigériens, en décembre, les autorités algériennes ont décidé de procéder à de nouvelles expulsions.

Au total, 1 000 personnes vont être ramenées jusqu’au nord du Niger, en quelques jours. Dans quatre villes du pays, des convois ont été prévus. Dès ce mardi, l’un d’entre eux a quitté Alger en direction de Tamanrasset, près de la frontière nigérienne.

Pour effectuer le rapatriement, les autorités ont procédé à l’arrestation de migrants. Ceux dans l’incapacité de prouver qu’ils ne viennent pas du Niger ont été emmenés de force. En attendant leur retour au Niger, ils ont été emmenés dans un camp à l’ouest de la capitale où étaient présents des membres du Croissant-Rouge et du ministère de la Solidarité.

La reprise du rapatriement devrait s’étaler jusqu’au 22 octobre prochain et s’étendre donc à tous les wilayas du pays. Alger précise que l’opération répond à une demande du Niger et ne constitue en aucun cas une expulsion. Pour le Niger, il s’agit de permettre aux personnes, organisées pour la plupart en filières de mendicité, de rentrer travailler dans leurs régions et surtout de scolariser les enfants.