Algérie : nouvelle épidémie de choléra, 32 ans après

Une nouvelle épidémie de choléra frappe l’Algérie, 32 ans après un drame de la même ampleur. Alors que 46 personnes sont atteintes de la pandémie, deux en sont mortes. Les autorités sont pointées du doigt.

C’est la panique en Algérie où un deuxième malade est décédé du choléra. L’annonce a été faite par le ministère de la Santé, ce samedi 25 août 2018, précisant que depuis début août, 46 personnes ont été contaminées par cette maladie, qui s’est propagée à une nouvelle région.

Selon le ministère de la Santé, ces 46 malades ne sont que les cas de choléra confirmés, parmi les 139 cas hospitalisés depuis le 7 août dernier. Soulignant que le choléra s’est propagé dans des régions jusque là épargnées, limitrophes de Blida et Tipaza, où la grande majorité des malades sont recensés. En effet, un cas a été confirmé dans la wilaya de Médéa et un cas suspect recensé dans la préfecture d’Aïn Defla.

Alors que les autorités sanitaires excluaient jusqu’ici une contamination par l’eau, indiquant privilégier la piste d’aliments mal lavés, puis une propagation par contacts au sein des familles, le ministère de la Santé a avoué qu’un contrôle a révélé la présence du vibrion cholérique dans une source de la wilaya côtière de Tipaza. Ajoutant que la source a été condamnée et son eau interdite à la consommation. C’est d’ailleurs dans cette wilaya que 12 cas de choléra ont été confirmés.

A noter que le deuxième patient décédé est mort dans la wilaya de Blida, alors que le premier décès s’était produit à Blida. Par ailleurs, la dernière épidémie de choléra remonte à 1986.

Lire aussi : Choléra en Algérie : colère de Bouteflika