Algérie : mort de 13 Nigériens abandonnés dans le désert par leurs passeurs

En Algérie, 13 cadavres de ressortissants nigériens ont été retrouvés ce week-end à une vingtaine de kilomètres au sud de la ville d’In-Guezzam (450 km de Tamanrasset).

En Algérie, 13 cadavres de ressortissants nigériens ont été retrouvés ce week-end à une vingtaine de kilomètres au sud de la ville d’In-Guezzam (450 km de Tamanrasset).

Selon Liberté Algérie qui cite son correspondant local, ces victimes, mortes de soif et de faim, font partie d’un convoi de 46 personnes qui tentaient de rejoindre leurs proches à Tamanrasset et abandonnées par leurs passeurs en plein désert.

Alat Mougaskia, représentant du gouvernement du Niger à Arlit, ville du Nord indique que « les corps sans vie ont été retrouvés dans un seul endroit, tandis que 33 autres ont péri dans un autre lieu, mais ils n’ont pas encore été retrouvés ».

Les unités spéciales de la Défense nationale algériennes, alertées par les autorités nigériennes, ont lancé une vaste opération de recherche, depuis mardi, afin de retrouver les corps des autres victimes. Sauf que les chances de retrouver des survivants dans cette zone où la température avoisine les 50 degrés Celsius sont quasiment nulles.

Le Niger, pays pauvre, est souvent secoué par ce genre d’incidents. Les populations, pour fuir les difficiles conditions de vie, préfèrent tenter leur chance dans la migration. Ils sont souvent abandonnés par leurs passeurs et n’ont aucune chance de survie.