Algérie : Mohamed Lamari n’a pas été limogé

L’ancien chef d’état-major de l’ANP (Armée nationale populaire), le général de corps d’armée Mohamed Lamari, n’a pas été limogé le 3 août dernier, mais a « quitté ses fonctions à sa demande ». Il explique sa décision par le fait d’avoir mené à bien sa mission durant la dernière décennie. La présidence de la République l’avait annoncé démissionnaire pour « raison de santé », rappelle El Watan.