Algérie/Maroc : J-9 avant le choc

Les deux géants du Maghreb se préparent AU grand match de l’année. Une rencontre de tous les dangers comptant pour les éliminatoires de la coupe du Monde 2002.

Les préparatifs vont bon train en vue du choc Maroc/Algérie, comptant pour les éliminatoires de la coupe du Monde 2002, le 9 juillet à Fès.

En Algérie, l’équipe nationale entre en stage à l’hôtel Mercure, après un match amical en Tunisie qui s’est achevé sur un score nul de 2 partout. Le sélectionneur Abdelghani Djadaoui a procédé à cette occasion à une large revue des effectifs, en faisant entrer sur la pelouse la totalité des dix sept joueurs qu’il avait sous la main.

Benarbia absent

Cette rencontre a permis au staff algérien de tester une nouvelle formule en l’absence de Meftah, et surtout, d’Ali Benarbia. Le joueur du PSG s’est blessé à l’entraînement jeudi dernier. Une cheville défaillante va l’éloigner des stades durant trois semaines. On suppose que l’équipe qui affrontera les lions de l’Atlas le 9 juillet, détiendrait l’ossature suivante : un duo Abaci et Meçabih à l’attaque, une paire Madoui-Bouaïcha pour verrouiller la défense, enfin un tandem Madoui-Amrouche en milieu de terrain.

Côté marocain, le sélectionneur Henri Kasperjack a programmé une rencontre à huis clos entre l’équipe A et l’équipe B sur la pelouse du stade Hassan II.

Le stade de Fès, où se déroulera l’affrontement entre les Rouges et les Verts, est en train de subir un lifting en règle. Le stade de Fès s’apparente plus à un vaste chantier qu’à un terrain de football. Vestiaires ravalés, grillages remplacés, tribune officielle et centre de presse refaits à neuf, un effort immense est fourni par les autorités pour donner à cette rencontre le relief qu’elle mérite.