Algérie : malgré le sacre à la CAN, les Algériens toujours en colère

Les Algériens sont de nouveau descendus massivement dans la rue pour exiger le départ du régime. La victoire finale à la CAN sur laquelle comptaient beaucoup les autorités n’aura finalement pas réussi à faire baisser la tension.

Rejetant le dialogue proposé par le pouvoir et appelant à la désobéissance civile et rejetant le dialogue proposé par les autorités en place, les Algériens sont descendus en masse dans la rue, ce vendredi 9 août 2019, pour la 25ème semaine consécutive de manifestations.

Des manifestants ont afflué dans le centre d’Alger après la grande prière du vendredi. Ils ont défilé jusqu’à la Grande Poste, épicentre de la contestation qui a abouti à la démission de l’ancien chef de l’Etat, Abdelaziz Bouteflika, le 2 avril dernier. Abdelaziz Bouteflika venait de passer 20 ans au pouvoir.

Les manifestants, qui demandent le départ du régime piloté par le général Ahmed Gaïd Salah, ont par ailleurs scandé des slogans hostiles à Karim Younes, coordonnateur de l’Instance nationale de dialogue et de médiation, contestée par les protestataires.

Les autorités pensaient que la victoire de l’équipe algérienne de football, lors de la CAN 2019 qui s’est jouée en Egypte allait apaiser les tensions. Ce qui n’a pas été le cas. Après un moment de répit, histoire de fêter cette victoire obtenue par les Fennecs d’Algérie sur les Lions du Sénégal, les manifestants ont repris leur mouvement de contestation de plus belle.