Algérie : les réfugiés sahraouis de Tindouf face au Covid-19

Camps de réfugiés de Tindouf

HCR, Agence des Nations Unies pour les réfugiés; Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF); Le Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations Unies et cinq ONG partenaires ont un besoin urgent de 15 millions de dollars pour répondre aux besoins de santé publique et aux conséquences humanitaires immédiates de l’épidémie de COVID-19 dans les camps de réfugiés de Tindouf en Algérie.

Avec la pandémie de coronavirus testant les systèmes de soins de santé dans le monde, le HCR, l’UNICEF, le PAM et leurs partenaires attirent l’attention sur les défis auxquels sont confrontés les réfugiés sahraouis en Algérie. L’urgence mondiale de santé publique actuelle a exacerbé une situation déjà difficile pour une population qui vit dans des conditions difficiles dans le désert du Sahara depuis 45 ans et dépend de l’aide humanitaire extérieure.

Alors que les gouvernements du monde entier prennent des mesures pour contenir la propagation et atténuer l’impact de COVID-19, nous ne devons pas oublier les populations vulnérables telles que les réfugiés sahraouis. Je voudrais exprimer notre gratitude au gouvernement algérien pour son soutien continu à cette population de réfugiés et pour leur inclusion dans toutes les stratégies nationales de réponse COVID-19 », a déclaré Agostino Mulas, Représentant du HCR en Algérie. «Au nom de tous les acteurs humanitaires, j’appelle humblement les donateurs, qu’ils soient gouvernements, fondations ou particuliers, à soutenir ces efforts et à aider la communauté humanitaire travaillant dans les camps de Tindouf à faire face à cette crise sans précédent.»

La réponse conjointe COVID-19 décrit les mesures pour (1) empêcher la transmission du COVID-19 parmi les réfugiés sahraouis; (2) fournir des soins adéquats aux patients atteints de COVID-19 et soutenir leurs familles et leurs contacts étroits; et (3) adapter les programmes de santé, d’éducation, de sécurité alimentaire, de protection et d’eau, d’assainissement et d’hygiène (WASH) pour atténuer les pires effets de la pandémie.

Pour lire l’appel complet, avec plan de réponse, cliquez ici ou allez sur le site du World Food Programme.

Bien que les camps soient actuellement fermés, les agences humanitaires des Nations Unies travaillent par le biais d’ONG et de partenaires communautaires pour continuer à fournir des activités vitales et des services essentiels de santé, de nutrition, d’eau, d’assainissement, d’hygiène et de restauration sans interruption. Le financement demandé permettra aux agences et partenaires des Nations Unies de maintenir cet appui pendant cette période critique.

Distribué par APO Group au nom du Programme alimentaire mondial (PAM).